L’alimentation interdite aux chiens doit retenir toute votre attention, sous peine d’intoxications potentiellement mortelles.

L’alimentation interdite aux chiens comprend plusieurs niveaux de sévérité. Certains aliments ne doivent jamais être donnés à son animal de compagnie, quelle que soit la quantité. À côté de cela, certains aliments sont tolérés, mais uniquement en très petite quantité.

Un aliment toxique n’a pas forcément une issue fatale pour l’animal qui l’ingurgite. Le terme « toxique » désigne tout ce qui peut être nocif pour l’organisme du chien. Cela peut aller du petit désagrément gastrique jusqu’à la mort. La difficulté est que certains aliments révèlent leur caractère toxique immédiatement (l’animal souffre généralement de diarrhées ou de vomissements), alors que d’autres ont des effets plus silencieux (ils provoquent une insuffisance rénale par exemple). Quoi qu’il en soit, il est important de connaître la liste de ces aliments prohibés. La santé de votre compagnon en dépend. Gardez toujours à l’esprit que ce qui est bon pour vous ne l’est pas forcément pour lui.

L’alimentation rigoureusement interdite au chien

Quel aliment ne doit pas manger un chien ? En raison de leur haute toxicité, voici une liste de produits que votre animal de compagnie ne doit jamais consommer.

Le chocolat

Le chocolat figure en tête de la liste de l’alimentation interdite au chien. Il a beau faire l’unanimité (ou presque) chez les humains, le chocolat ne doit pas être ingurgité par le chien. Il est particulièrement important de sensibiliser les enfants sur ce point, car ils ont naturellement tendance à en proposer à leur animal préféré. L’intoxication au chocolat est d’ailleurs l’une des plus répandues chez les canidés.

Le chocolat contient de la théobromine, un alcaloïde qui signifie littéralement « nourriture des Dieux ». Elle est parfaitement synthétisée par le foie de l’homme, mais ce n’est pas du tout le cas chez le chien. Elle s’accumule dans son organisme et entraîne des problèmes divers mais graves : convulsions, arythmie cardiaque, troubles du système nerveux, hémorragie… Les premiers signes apparaissent dans les heures suivants l’ingestion et pour se rendre compte du niveau dangerosité du chocolat, il suffit de savoir qu’une simple tablette de chocolat est susceptible de tuer un chien d’une dizaine de kilos.

Si tous les types de chocolats sont à éviter, ils ne sont pas tous toxiques de la même façon. Ainsi, le chocolat noir est bien plus dangereux que le chocolat au lait, car sa concentration en théobromine est plus importante. Le chocolat blanc, lui, n’est pas toxique en tant que tel. Mais il est tellement gras et sucré qu’il doit également être évité.

Quoi qu’il en soit, même une infime quantité de chocolat est à proscrire chez le chien. Ce dernier voit a minima son estomac irrité, avec pour conséquence l’apparition de troubles gastriques tels que la diarrhée ou des vomissements. À noter : ce qui est vrai pour le chocolat l’est à peu près dans les mêmes proportions pour le café, qui contient lui aussi de la théobromine.

L’avocat

Quels fruits sont interdits au chien ? L’avocat, car il s’agit bien d’un fruit, en fait partie. Cet aliment originaire du Mexique est extrêmement nocif pour bon nombre d’animaux : chiens, chats, lapins, chevaux… Quelle que soit la partie de la plante qui est ingurgitée (feuille ou chair), il est à proscrire absolument. L’origine de sa dangerosité ? La persine, une toxine fongicide que l’organisme du chien a du mal à métaboliser.

La façon dont elle agit sur l’organisme est encore floue et la dose toxique non connue avec précision, mais ses conséquences sont extrêmement graves. Les signes cliniques apparaissent en général dans les 24 heures qui suivent la consommation. Tout dépend de la quantité qui a été ingurgitée, mais cela peut aller de la diarrhée jusqu’aux troubles respiratoires et cardio-vasculaires.

Il convient donc de rester vigilant : d’abord en ne donnant pas à son chien de l’avocat dans sa forme la plus brute, mais en évitant également les plats susceptibles d’en contenir.

Le raisin

La dangerosité du raisin pour le chien a été découverte très récemment, au tout début des années 2000. Contrairement à l’avocat, extrêmement nocif pour bon nombre d’animaux, cela ne concernerait que le chien et le furet.

Tous les types de raisin font partie de l’alimentation interdite aux chiens, même si le fruit frais est plus dangereux que le fruit sec c’est l’inverse à cause de la concentration plus importante dans le fruit sec. Une grappe est ainsi susceptible de tuer un animal d’une dizaine de kilos. Restez en alerte, car l’intoxication au raisin est de plus en plus fréquente.

L’origine de la toxicité n’a pas encore été établie avec certitude. Le raisin reste quoi qu’il en soit mauvais pour le chien, et de surcroît particulièrement traître. Il peut ne causer aucun souci chez certains, quelle que soit la quantité ingurgitée, alors que chez d’autres, quelques grains suffisent à entraîner des troubles importants. Ces troubles sont dans un premier temps digestifs. Si le raisin a été avalé en quantité importante, une insuffisance rénale aigüe peut se manifester quelques jours après (elle est parfois mortelle).

Les noix de macadamia

Présentes dans les cookies et dans les sucreries, ou consommées à l’apéritif, elles sont toxiques chez les animaux carnivores domestiques. Même si on ignore quel est le composant dangereux, les noix de macadamia font partie de l’alimentation interdite au chien. La teneur en phosphore trop élevée est un paramètre de la toxicité.

Un chien peut présenter des signes dès l’ingestion de 2,2 grammes de noix par kilo de son poids. Plusieurs symptômes peuvent survenir : vomissements, fatigue générale, tremblements, troubles de l’équilibre. Un chien intoxiqué peut se tenir debout, mais il refuse de se déplacer. À noter : la cuisson des noix de macadamia ne fait pas disparaître (ou ne diminue pas) leur toxicité.

Les aliments tolérés en infimes quantités

Cette catégorie est incontestablement la plus complexe, car il n’est pas toujours aisé de mesurer la dose que l’on donne à son chien. Il faut donc être particulièrement vigilant quant à la consommation des aliments suivants.

Les pommes de terre

Cela ne concerne pas que les chiens, les humains étant eux-mêmes concernés ! La consommation de pommes de terre crues ou de leurs épluchures peut être toxique, à cause de la présence de la solanine. On retrouve également cet alcaloïde dans la peau des tomates et des aubergines.

Le tubercule de la pomme de terre, lorsqu'il est verdi ou trop vieux, peut entraîner une intoxication, au même titre que les épluchures. L’intoxication survient si la consommation dépasse les 30 grammes par kilo de poids (par exemple lorsqu’un chien de 10 kilos en consomme plus de 300 grammes). D’autre part, la pomme de terre est connue pour contenir de l’amidon. Ce dernier, quand il est cru, est très difficilement digéré par le chien. Une consommation excessive peut donc provoquer de sérieux troubles digestifs.

Il ne faut pas condamner la pomme de terre sous toutes ses formes : lorsqu’elle est pelée et cuite, elle est bénéfique pour le chien (sous sa forme initiale ou en purée). Alors digeste, elle est également source d’hydrate de carbone.

L’ail et l’oignon

Ces deux aliments contiennent du disulfure de n-propyle, qui peut entraîner une anémie (si l’animal ingurgite un oignon entier ou deux gousses d’ail). La dangerosité est la même si la consommation est étalée dans le temps. Le fait qu’ils soient crus ou cuits ne change rien à leur toxicité.

Certaines races de chien, comme les races asiatiques (Shiba inu, Chow-Chow…), semblent plus sensibles à l’ail et l’oignon. Les symptômes (diarrhées, gaz, vomissements, urines foncées, faiblesse musculaire) peuvent apparaître assez tardivement, ce qui rend le diagnostic difficile à établir.

Si l’ail est parfois présenté comme un vermifuge miracle. Il convient donc de rester vigilant à ce sujet, et de s’en tenir aux recommandations de son vétérinaire.

L’huile de foie de morue

Source d’oméga 3 et de vitamines, l’huile de foie de morue est excellente pour le chien… mais uniquement en très petite quantité ! Une cuillère à café tous les dix jours est une dose à ne jamais dépasser.

En effet, elle est très riche en vitamines A et D, mais ces dernières, consommées de façon trop importantes, peuvent avoir des conséquences fâcheuses. C’est notamment le cas lorsque ces vitamines sont déjà présentes dans l’alimentation du chien.

philo

SATISFY THEIR NATURETM

Min 60% d'ingrédients d'origine animale

Les recettes CRAVE™ sont toutes élaborées avec des protéines animales de haute qualité car nous croyons que la véritable nature des chiens et des chats doit être reconnue et respectée.

HAUTE TENEUR EN PROTÉINES

Nos produits sont riches en protéines pour fournir les nutriments nécessaires et garder votre animal en pleine santé, avec la saveur qu’ils aiment et l’énergie nécessaire pour jouer.

SANS CÉRÉALES

Avec 0% de céréales dans chacun des produits, les chiens et chats peuvent profiter à 100% des protéines animales de haute qualité qu'ils aiment instinctivement.

Paramètres des cookies