Le comportement du chien varie en fonction de nombreux paramètres : son humeur, son bien-être, sa santé. Conseils pour les comprendre et agir en conséquence.

Comprendre le comportement de son chien est essentiel. Savoir analyser les attitudes de son animal de compagnie permet d’interpréter les signaux qu’il nous envoie, et ainsi d’améliorer notre relation avec lui. Les comportements d’un chien sont nombreux et pas toujours faciles à décrypter. Voici quelques conseils en la matière.

Les comportements ordinaires

Certains comportements sont reproduits chaque jour ou presque par notre animal de compagnie. Même s’ils ne posent pas de souci la plupart du temps, il est néanmoins utile de savoir les décrypter.

Le léchage

Dès leurs premiers moments de vie, les chiots sont léchés par leur mère, qui tente ainsi de les rassurer. Le fait de lécher est donc une chose naturelle et profondément ancrée chez les chiens.

Quand un chien lèche un animal qu’il ne connaît pas, cela doit être perçu comme un signe d’apaisement, voire de soumission. C’est en quelque sorte sa manière de signifier à l’autre qu’il ne cherche pas la bagarre. Si les deux chiens se connaissent, en revanche, c’est simplement une façon de jouer. Dans un cas comme dans l’autre, deux comportements positifs et apaisés.

Si un chien lèche un humain, les explications potentielles sont nombreuses : la soumission, l’amour qu’il lui porte, la faim… Certaines odeurs corporelles peuvent également entraîner ce comportement (sueur après le sport, gel douche…).
Attention : dans certains cas, heureusement peu fréquents, le léchage peut avoir une connotation sexuelle. Inutile de préciser qu’il faut se montrer particulièrement attentif et mettre immédiatement un terme à ce comportement.

Mon chien creuse

Ce comportement du chien est ancestral, et il est plus ou moins développé en fonction des races. Votre chien creuse parce qu’il s’ennuie, parce qu’il cherche un objet enfoui dans le sol, ou parce qu’il a senti une odeur. Il peut également avoir chaud (la température est plus fraîche sous terre) ou bien se constituer une réserve de nourriture en enterrant ses aliments…

Les raisons sont nombreuses, et même si les dégâts occasionnés sont désagréables, il n’est pas question de punir votre animal pour cette action naturelle. Il ne le comprendrait pas.
Si vous souhaitez absolument préserver votre extérieur (ou celui de vos voisins !), des solutions existent :

- quand il est à l’extérieur, essayez de le distraire et de détourner son attention en lui proposant ses jouets favoris ;
- s’il fait chaud, rafraîchissez-le ;
- proposez-lui des promenades inédites, dans des lieux qu’il ne connaît pas, et d’une durée supérieure à la normale.

Si le problème persiste, il est possible de trouver un compromis. Définissez une surface qui lui est réservée et où il pourra creuser. Pour l’inciter à s’approprier cet espace, enterrez-y des os ou des friandises.

Le chien mangeur d’herbe

C’est une attitude qui varie considérablement d’un chien à un autre. Certains le font régulièrement, d’autres jamais. Les chiens adeptes de l’herbe apprécient parfois le gout sucré du chiendent, alors que d’autres s’en servent uniquement pour se purger.

D’un point de vue médical, il n’y a donc rien d’alarmant à voir votre chien manger ponctuellement de l’herbe. Ce qui doit en revanche vous alerter est un changement notable de comportement. S’il augmente considérablement la fréquence et la quantité d’herbe ingérée, soyez attentif et faites-le examiner par votre vétérinaire.

Les troubles du comportement

Le comportement de votre chien dépend étroitement de votre attitude envers lui. C’est notamment son dressage qui va définir son comportement futur. Si certains troubles du comportement apparaissent, la solution se trouve souvent dans l’environnement direct de votre chien. Voici quelques problèmes de comportement courants chez les chiens, et des solutions pour apprendre à les gérer.

Si votre chien est d’un naturel paisible mais grogne de temps à autre en montrant les dents, ce n’est jamais à prendre à la légère. Cette attitude est en effet celle qui intervient en général avant une morsure. Évoquez le sujet avec votre vétérinaire, qui vous aidera à définir le degré de gravité de la situation. Un chien qui mordille doit également être rééduqué ; ce n’est en aucun cas un signe de faim chez l’animal.
Il peut arriver que votre chien ne supporte pas d’être seul et fasse des dégâts importants dans le foyer lorsque vous n’y êtes pas. Pour régler ce problème, apprenez à votre animal à rester seul. Il doit savoir être indépendant.

Si votre chien a peur de tout dès qu’il quitte votre domicile, c’est qu’il n’a pas été suffisamment sociabilisé. Cet apprentissage doit intervenir dès son plus jeune âge. Parlez-en à votre vétérinaire : en fonction du comportement de votre animal, il vous conseillera certains exercices.

Votre chien n’en fait qu’à sa tête ? Attention, ce type de comportement ne s’améliore pas avec l’âge. Évoquez le sujet sans tarder avec un vétérinaire ou un comportementaliste : une telle attitude peut en effet rendre la cohabitation difficile entre le chien et son maître.

Enfin, lorsque votre chien prend de l’âge, son comportement général peut être sensiblement modifié. Il est parfois désorienté, il peut connaître des accidents de propreté… Ces symptômes ne sont pas forcément des conséquences naturelles du vieillissement. Des traitements existent, discutez-en avec un professionnel.

Mon chien est-il malade ?

Il peut arriver que votre animal manifeste moins d’énergie que d’habitude, qu’il se montre moins joyeux ou moins joueur. Bouderie, fatigue passagère après un effort important ou premiers signes d’une maladie ? Pour identifier la cause de ce changement de comportement, suivez ces quelques conseils.

- Si votre chien fuit votre compagnie et passe ses journées en solitaire, soyez vigilant (surtout s’il montre des signes de nervosité au moindre contact humain).

- Une modification du comportement alimentaire n’est pas anodine et mérite également toute votre attention. Le chien peut par exemple cesser de s’alimenter ou diminuer les quantités ingurgitées. Un animal qui boit subitement de grandes quantités d’eau peut être déshydraté.

- D’autres signes visibles sont également à ne pas négliger, notamment en ce qui concerne le transit : des difficultés à uriner ou à faire des selles par exemple. Par ailleurs, un chien qui se gratte régulièrement les oreilles ou les yeux doit être examiné par un vétérinaire.

Vous pouvez remarquer vous-même certains changements de comportement chez votre chien malade. Si la couleur de la partie inférieure de son œil est jaune ou blanche (au lieu de rose en temps normal), rapprochez-vous de votre vétérinaire. Prendre la température de votre animal vous permet également de vous assurer de sa bonne santé. N’oubliez pas que la norme chez le chien se situe entre 38 et 38,5°. Pour rappel : la truffe de votre compagnon, s’il est en bonne santé, doit toujours être humide et fraîche.

Comportement du chien : le cas du dominant

On désigne ainsi un chien qui a tendance à faire sa loi au sein du foyer. Il n’obéit pas, impose ses propres rythmes, et peut se montrer agressif. Cette situation peut se révéler difficile à vivre. Elle trouve souvent son origine dans une faille lors du processus de sociabilisation. Le chien n’a pas tendance à vouloir dominer un être humain. L’éducation et le comportement du chien sont intimement liés.

Pour apprendre à un chien dominant à adopter un comportement plus adapté, il ne faut pas entrer dans un rapport de force avec votre compagnon. On évite donc les cris et les affrontements directs, qui ne font que renforcer l’agressivité de l’animal.

Son panier peut être placé dans un endroit calme et relativement isolé. De manière générale, ne laissez pas l’animal prendre de la hauteur (sur un canapé par exemple) et ne l’autorisez pas à vous monter dessus. Ne perdez pas la main sur l’heure des jeux et des promenades. C’est vous qui décidez : ne répondez pas systématiquement à ses multiples sollicitations.

Si le comportement « dominant » de votre chien affecte de façon importante votre relation, n’hésitez pas à consulter un comportementaliste.

L’agressivité du chien

Plusieurs raisons peuvent amener un chien à être agressif, et à mordre. Voici quelques clés pour comprendre, anticiper et appréhender ce type de comportement.

Les différentes agressions

Un chien peut être amené à être agressif pour de multiples raisons. Un animal âgé ou malade peut devenir agressif, tout comme une maman qui cherche à protéger ses petits.
Le chien peut également mordre s’il est poussé à bout. C’est ce qui arrive parfois avec les jeunes enfants, qui sont incapables de déceler les signes avant-coureurs. C’est pourquoi on ne répète jamais assez souvent qu’il ne faut jamais laisser un enfant seul avec un chien.

Un chien peureux peut également adopter un comportement agressif. Ce type de réaction est difficile à anticiper car elle est imprévisible. Enfin, les chiens de garde sont parfois agressifs pour protéger leur territoire. Il s’agit alors d’un comportement inadapté : il devrait se contenter d’empêcher l’entrée d’un éventuel intrus, et non pas l’attaquer.

Que faire en cas de comportement agressif ?

Le plus important est de ne pas générer de conflit. Si le chien grogne, ne criez surtout pas et adoptez au contraire des signaux d’apaisement. Tournez calmement la tête et le corps : c’est une attitude qu’il sait parfaitement décrypter. De manière générale, soyez à l’initiative des activités, n’attendez pas que votre animal en manifeste l’envie.

Dans le cas de figure où l’animal grogne quand vous êtes proche de sa gamelle, ajoutez-y des friandises ou une petite dose de croquettes. Ainsi, dans son esprit, votre présence aura un aspect positif.

Faire face quotidiennement à un chien agressif n’est pas chose aisée. Mais le pire est de ne rien faire ! Armez-vous de patience et de persévérance : c’est une tâche qui peut être longue, mais dont le jeu en vaut la chandelle. Surtout, n’hésitez pas à demander conseil à un vétérinaire ou un comportementaliste, qui vous aiguillera sur la réponse à apporter dans ce cas de figure.

philo

SATISFY THEIR NATURETM

Min 60% d'ingrédients d'origine animale

Les recettes CRAVE™ sont toutes élaborées avec des protéines animales de haute qualité car nous croyons que la véritable nature des chiens et des chats doit être reconnue et respectée.

HAUTE TENEUR EN PROTÉINES

Nos produits sont riches en protéines pour fournir les nutriments nécessaires et garder votre animal en pleine santé, avec la saveur qu’ils aiment et l’énergie nécessaire pour jouer.

SANS CÉRÉALES

Avec 0% de céréales dans chacun des produits, les chiens et chats peuvent profiter à 100% des protéines animales de haute qualité qu'ils aiment instinctivement.

Paramètres des cookies