L’alimentation du chat joue un rôle essentiel tout au long de la vie de l’animal. Alors comment nourrir votre chat ?

L’alimentation du chat joue un rôle essentiel sur son bien-être, à chaque étape de sa vie. La nourriture tient une place prépondérante dès sa naissance, tout au long de sa croissance et jusqu’à l’âge adulte. Énergie, bien-être, qualité musculaire, beauté du poil… Nourrir son félin de façon optimale et équilibrée, est un bon moyen pour garder son animal en pleine forme et en bonne santé. Alors comment bien nourrir son animal ? Quels aliments privilégier ? Et quelle quantité de nourriture par jour donner à un chat ?

Quelques principes de base

Il n’est pas toujours aisé d’adopter les bons réflexes en ce qui concerne l’alimentation des chats. Voici quelques règles essentielles qui devraient vous aider pour optimiser cet aspect primordial, et contribuer ainsi efficacement au bien-être de votre animal de compagnie.

1. La majorité des chats est capable de se réguler pour se nourrir tout au long de la journée de manière autonome, si vous laissez à sa disposition la quantité journalière nécessaire. Si ça n’est pas le cas, il faut privilégier les nombreuses petites collations, plutôt qu’un seul repas très copieux.
2. Quelle quantité de nourriture par jour donner à un chat ? Les besoins énergétiques de votre animal dépendent de nombreux facteurs : son âge, son poids de forme, son activité physique quotidienne. Rapprochez-vous de votre vétérinaire : il pourra évaluer avec précision les besoins de votre chat et vous donner de nombreux conseils sur son alimentation.
3. Si le chat n’a pas l’habitude de beaucoup boire spontanément, il a néanmoins besoin d’eau pour vivre en bonne santé. Il est important de toujours laisser à sa disposition une gamelle d’eau propre.
4. Il ne faut jamais bouleverser et changer soudainement l’alimentation d’un chat. Une nouvelle alimentation doit être introduite de manière progressive, sur plusieurs jours pour permettre à son système digestif de s’adapter.
5. Évitez de proposer les restes de vos propres repas à votre chat. Certains ne sont pas adaptés pour lui et peuvent même être dangereux. Certains aliments sont toxiques pour le chat.
6. L’alimentation du chat, du point de vue de la température, ne doit être ni trop chaude, ni trop froide. On évide donc par exemple de lui proposer de la nourriture à peine sortie d’un réfrigérateur.
7. Les sucreries en tous genres sont à bannir de l’alimentation des félins. Certaines substances comme le chocolat peuvent dans certains cas conduire à un empoisonnement, dont l’issue peut être fatale.

Réduire les céréales

Le chat est naturellement carnivore, comme en attestent ses ancêtres, les chats sauvages. Si votre animal préféré pouvait parler, il vous demanderait sans doute des souris à chaque repas ! Donner de la viande à votre chat, c’est l’assurance de lui fournir des protéines, mais également des nutriments et des acides aminés essentiels à sa santé (la taurine par exemple). Ces éléments sont indispensables à l’animal, notamment pour le bon fonctionnement de son muscle cardiaque.

Tout, chez le chat, indique qu’il est par essence carnivore : la forme de ses dents, la taille de son tube digestif, son métabolisme… Les céréales de toutes sortes, comme le blé, l’orge ou le maïs par exemple, sont parfois difficile à digérer pour l’animal. En effet, le tube digestif du chat est, contrairement au nôtre, très court. Il a donc des difficultés à utiliser les glucides non transformés provenant des céréales. Une alimentation trop riche en céréales peut conduire à une prise de poids et parfois d’autres problèmes de santé. Il convient donc de limiter les apports en céréales dans son alimentation. En résumé, les aliments pour chats doivent respecter autant que possible les besoins naturels de l’animal : une forte proportion de protéines d’origine animale de qualité, associée à une quantité raisonnable de fruits et légumes.

Le paramètre de l’âge

À l’image des humains et, plus généralement des espèces animales, l’alimentation du chat dépend d’un facteur déterminant : son âge.

Le jeune chat

Dès son plus jeune âge, le chat doit recevoir une alimentation de qualité et équilibrée. Or, préparer soi-même les repas de son chat peut s’avérer compliqué. En effet, la préparation d’un repas maison pour son animal suppose des connaissances nutritionnelles assez poussées.

Pour être certain de proposer au chat une alimentation saine et équilibrée, il faut ainsi :
- définir les besoins du chat ;
- adapter sa nourriture en fonction de ses spécificités et de son activité physique au quotidien ;
- peser chaque ingrédient et composant de son alimentation ;
- tenir compte des contraintes liées à la conservation des aliments.

Pour répondre aux besoins de votre animal il faudra que cette ration ménagère soit élaborée par un vétérinaire, et il est vrai que cuisiner pour son animal nécessite du temps et peut se révéler parfois plus onéreux.
Les croquettes ou les pâtées pour chat proposées sur le marché représentent une alternative pratique, car elles sont formulées de façon à être équilibrées. Élaborées par des spécialistes de la nutrition, elles contiennent des quantités adaptées de protéines, de glucides et de lipides, ainsi que des vitamines et des minéraux.
Les croquettes riches en protéines animales de très haute qualité correspondent parfaitement aux besoins naturels de votre compagnon. Grâce à ce type d’alimentation, il dispose de toute l’énergie et de toute la vitalité nécessaire à son épanouissement.

Il est important d’habituer le félin à manger des croquettes dès son plus jeune âge, pour éviter plus tard d’éventuels refus.

Le chat âgé

Entre 8 et 10 ans, le chat est considéré comme senior. Il est donc naturel d’adapter son alimentation, car c’est au début de cette période que peuvent survenir les premiers problèmes rénaux (ainsi que d’autres problèmes de santé). N’oubliez jamais que bien nourrir son chat, c’est l’opportunité d’accroître son espérance de vie au-delà de 15 ans, et parfois même jusqu’à 20 ans !
Avec l’âge, l’animal perd progressivement son appétit. Il est donc fondamental de le stimuler en lui proposant une nourriture appétissante, présentant de bonnes qualités nutritionnelles. Il est parfois nécessaire de proposer à votre chat une nourriture plus facile à mâcher et à digérer.
Enfin, avec l’âge, votre chat risque d’avoir tendance à moins se dépenser. En ce qui concerne la composition de la nourriture, il est recommandé de veiller à ne pas apporter trop de calories mais de privilégier les protéines de bonne qualité.

L’impact de la stérilisation

Comme vu précédemment, l’alimentation « idéale » d’un chat dépend de multiples facteurs : sa race, son âge, son niveau d’activité physique… La stérilisation a également une incidence sur ses besoins alimentaires quotidiens.
La stérilisation est une opération bénigne, bien supportée par l’animal. Ses effets positifs sont évidents et nombreux. De manière générale, les chats stérilisés sont plus sédentaires, et peut être plus calmes. Ils semblent également moins touchés par certains cancers.
En ce qui concerne l’alimentation du chat stérilisé, il faut savoir que l’appétit de l’animal ne change habituellement pas, mais que ses besoins diminuent ! Cela peut paraître paradoxal, mais c’est lié à une plus faible dépense énergétique : il a en effet moins tendance à s’éloigner du domicile et à faire de l’exercice.
Les chats stérilisés ont donc besoin de moins de calories au quotidien. Néanmoins, vitamines et nutriments restent essentiels pour le maintenir en bonne santé. À ce titre, des protéines de grande qualité permettent de conserver un bon niveau de masse musculaire, même chez les animaux les plus casaniers. La nourriture doit être également riche en antioxydants, notamment pour favoriser la réparation des cellules. Veillez enfin à ce que ses rations possèdent un bon apport et rapport calcium / phosphore, afin de maintenir l’équilibre des minéraux.
D’un point de vue pratique, n’oublions pas que le chat a horreur d’être bousculé dans ses habitudes alimentaires. La transition ne doit pas se faire de façon abrupte, mais au contraire progressivement. Commencez ainsi par ajouter une petite quantité de la nouvelle nourriture dans sa gamelle. Vous pouvez ensuite augmenter le dosage petit à petit, jusqu’à ce que la nouvelle alimentation prenne peu à peu le pas sur l’ancienne. Au bout de quelques jours, l’alimentation de votre chat aura été entièrement remplacée.

Alimentation du chat : croquettes ou pâtée ?

Cette question est l’une des plus anciennes en ce qui concerne l’alimentation des félins. Chaque camp a ses partisans et défend énergiquement sa position. Sachez néanmoins que chacune de ces alimentations a des arguments à faire valoir, et que ce sont les besoins de votre chat qui doivent dicter votre choix.

Les atouts des croquettes

Les croquettes sont faciles à utiliser et à stocker (un endroit sec suffit). Elles peuvent également rester toute la journée dans une gamelle, sans se détériorer. Autre argument, et non des moindres, elles sont globalement meilleur marché que les pâtées pour chat.
Enfin, la mastication propre à l’ingurgitation des croquettes est un plus pour la santé dentaire des chats. En effet, lorsqu’elles sont mâchées, les croquettes raclent la surface des dents du chat : elles ralentissent ainsi la formation de plaque dentaire et de tartre.

S’il devait y avoir un inconvénient en ce qui concerne les croquettes, ce serait peut-être leur faible teneur en eau (aux alentours de 10 % dans la majeure partie des cas). Mais cela peut très aisément être résolu en laissant à disposition de votre chat, non loin de sa gamelle de nourriture, une quantité d’eau suffisante dans un récipient propre prévu à cet effet.

Les avantages de la pâtée

Les pâtées, contrairement à leurs « concurrentes », contiennent une grande proportion d’eau (au moins 70 %). Ainsi, manger de la pâtée permet également au chat de s’hydrater. Cela prend toute son importance en cas de fortes chaleurs.
La texture de la pâtée, ainsi que son odeur prononcée, la rend souvent très appétissante aux yeux des chats. Pour ceux d’entre eux qui sont parfois difficiles avec la nourriture, cela peut avoir son importance. Alors doit-on privilégier les croquettes ou la pâtée pour l’alimentation de son chat ? Les deux possèdent des qualités. La bonne alimentation sera celle qui répondra aux besoins nutritionnels de votre chat. Il est même possible d’associer alimentation sèche et humide si nécessaire.

philo

SATISFY THEIR NATURETM

Min 60% d'ingrédients d'origine animale

Les recettes CRAVE™ sont toutes élaborées avec des protéines animales de haute qualité car nous croyons que la véritable nature des chiens et des chats doit être reconnue et respectée.

HAUTE TENEUR EN PROTÉINES

Nos produits sont riches en protéines pour fournir les nutriments nécessaires et garder votre animal en pleine santé, avec la saveur qu’ils aiment et l’énergie nécessaire pour jouer.

SANS CÉRÉALES

Avec 0% de céréales dans chacun des produits, les chiens et chats peuvent profiter à 100% des protéines animales de haute qualité qu'ils aiment instinctivement.

Paramètres des cookies