Bien comprendre son chat est essentiel pour bien vivre avec lui. Il est donc indispensable de savoir décrypter le langage de son animal.

Comprendre son chat est un processus progressif, qui ne peut s’acquérir du jour au lendemain. Maîtriser le langage de son animal de compagnie nécessite en effet quelques connaissances théoriques, mais surtout beaucoup d’expérience. C’est avant tout en observant attentivement son chat que l’on apprend à bien le comprendre.

Le chat peut communiquer avec son entourage de plusieurs façons. Il le fait quotidiennement par la voix (miaulements, ronronnements, sifflements…) ou via son langage corporel (positionnement de ses oreilles, de sa queue, de son cou…). Si chaque chat possède son propre caractère, voici quelques conseils pour apprendre à décrypter son comportement.

La communication par la voix

Mieux comprendre son chat est indispensable et permet d’améliorer la cohabitation avec lui. Parmi l’éventail de moyens de communication dont dispose le félin, il peut s’avérer utile de savoir interpréter les sons qu’il émet.

Le miaulement

Comprendre la signification des miaulements de son chat est important : en effet, ce moyen de communication est directement destiné à l’être humain. Lorsqu’un chat miaule, c’est qu’il a quelque chose à vous faire savoir. Avec de l’expérience et un peu d’intuition, il devient facile de décoder les différents types de miaulements.

Avant tout, il faut savoir que certains chats miaulent plus que d’autres. Certaines races, comme les Siamois, sont connus pour être bavards et extravertis. Ils ne conviennent pas aux maîtres qui recherchent avant tout le calme chez leur animal de compagnie. Chez les chats européens, la fréquence du miaulement est extrêmement variable : certains miaulent fréquemment, d’autres quasiment jamais. Dans ce cas, l’animal privilégie alors un autre moyen de communication.

Entre eux, les chats adultes ne miaulent pas. Pour communiquer, ils utilisent leurs corps et leurs odeurs. C’est en vivant avec les humains que le chat s’est mis à miauler, pour leur indiquer qu’il a faim, qu’il a peur, qu’il a besoin de sortir ou envie de jouer…

Si aucun chat ne miaule exactement de la même façon, il existe néanmoins certaines catégories de miaulement facilement reconnaissables :

- de manière générale, un son bref et aigu signifie la joie ou une envie de jouer avec son maître. Si le miaulement dure un peu plus longtemps et grimpe dans les aigus, cela signifie une demande urgente et précise : le chat a faim, ou besoin de sortir. Dans ce cas-là, il ne cessera pas avant d’avoir obtenu satisfaction. Néanmoins, il est important de ne pas systématiquement céder aux demandes de son chat. Armez-vous de volonté, et apprenez à l’ignorer dans certaines situations ;

- un miaulement grave signifie en général que l’animal est en colère ou anxieux. Plus les sons émis sont saccadés, plus ils traduisent une insécurité ou de la peur. Dans ce cas précis, le maitre doit identifier la raison de son mal-être pour lui apporter la réponse appropriée. Le plus important est de s’assurer que son animal est en bonne santé. Vérifiez que ce comportement n’est pas associé à d’autres signes inhabituels (perte d’appétit, agitation nocturne, problèmes de propreté…). Si c’est le cas, consultez votre vétérinaire ;

- chez certains chats, le miaulement peut se rapprocher du ronronnement. Ce type de miaulement se manifeste chez un animal en demande de caresses, ou en période de chaleur chez la chatte non stérilisée ;

- lorsque le chat convoite une proie, le miaulement est parfois accompagné de claquements de dents.

Le ronronnement

Comprendre le langage de son chat passe également par une bonne connaissance de son ronronnement. Ce bruit si caractéristique est provoqué par la vibration des muscles du larynx et du diaphragme. En fonction de son rythme, il peut avoir différentes significations.

En général, le ronronnement traduit une sensation de bien-être chez le chat. Il est heureux et le fait savoir : c’est pourquoi il se produit souvent lorsque vous le caressez ou lui prodiguez d’autres soins agréables.

Le chat peut aussi ronronner en situation de stress. Cette technique lui permet de s’auto-apaiser. Il n’est pas rare, par exemple lors d’une visite chez le vétérinaire, de voir son chat ronronner. Ici, l’animal cherche à se rassurer face à une situation qu’il juge inquiétante.

Si votre chat est apeuré face à un congénère agressif, il peut également se mettre à ronronner : c’est une façon pour lui de signifier qu’il est pacifique. Il s’agit d’un ronronnement de soumission. Enfin, le ronronnement peut être lié à une douleur, pour l’efficacité de son côté apaisant.

Il n’est pas facile pour un novice de savoir différencier les différents types de ronronnements. L’expérience sera votre meilleure alliée en la matière : progressivement, vous apprendrez à les interpréter correctement. Notez qu’un chat qui ronronne continuellement, ou au contraire jamais, n’a pas un comportement normal. Dans ce cas, il est conseillé de faire appel à un comportementaliste pour en comprendre les raisons.

Le sifflement

Comprendre le langage de son chat passe également par une bonne connaissance du sifflement. Contrairement à une idée largement répandue, ce bruit caractéristique ne traduit pas une soudaine agressivité. Un chat qui siffle est sur la défensive, en général lorsqu’il se sent menacé par une situation inhabituelle. Il peut s’agir de l’arrivée d’un nouvel animal dans le foyer, d’un changement de résidence, d’une rencontre avec un autre chat agressif…

Le sifflement traduit donc une peur ou un stress. Une chose est certaine, le chat qui siffle n’est pas serein. Dans ce cas, il ne faut surtout pas réprimander son animal : cela ne ferait qu’accroître son anxiété. Au contraire, il faut lui laisser le temps de se calmer et, si possible, lui donner la possibilité de se rendre dans un lieu où il se sent habituellement en sécurité.

Le langage corporel

La majeure partie de la communication du chat est silencieuse. Elle est constituée de postures et d’attitudes, ayant chacune une signification particulière. Comprendre le langage corporel de son chat est primordial pour une cohabitation heureuse et apaisée.

Le chat considère naturellement que l’être humain communique également par ce biais. Il faut donc faire attention à votre attitude lorsque vous êtes en présence de votre chat. Tout geste brusque (ou de colère) peut l’inquiéter ou le stresser.

L’importance de la queue

Comprendre son chat en observant sa queue est un bon moyen d’analyser son état d’esprit du moment et ses sentiments.

Une queue qui se tient à la verticale exprime la joie. C’est une position que l’on retrouve souvent lorsque le maître rentre à la maison et que l’animal l’attend à proximité de la porte d’entrée. Pas de doute, votre félin se sent bien au sein du foyer et en votre compagnie. Il peut même arriver qu’il enroule sa queue autour de vous. Une queue droite peut également traduire un sentiment d’excitation (pour jouer, ou lors des chaleurs chez la femelle).

De manière générale, une queue en mouvement est mauvais signe. En effet, s’il remue la queue rapidement de bas en haut, c’est que votre chat manifeste un certain agacement. Mieux vaut alors éviter de le solliciter. Ce type de mouvement peut également vouloir dire que l’animal est effrayé. Attention : cette règle n’est pas forcément valable pour toutes les races de chat ! Un chartreux qui remue la queue est généralement content. Encore une fois, le bon décryptage de ce mouvement passe par l’expérience et par une observation assidue du comportement de votre chat.

Si le chat gonfle ses poils, donnant ainsi à sa queue une impression de grosseur, c’est qu’il a peur. Dans certaines situations, ses oreilles s’aplatissent et il se cambre. Soyez vigilant, car un chat effrayé peut parfois manifester un comportement défensif envers son entourage.

Enfin, un mouvement lent signifie que l’animal est particulièrement concentré sur quelque chose. Il est alors difficile d’anticiper le comportement qui va suivre. Mais s’il guette une proie, il est fort possible qu’il effectue un bond en direction de celle-ci.

Les yeux

L’une des principales caractéristiques du chat est son excellente acuité visuelle, qui lui permet notamment de chasser la nuit. En fonction de l’intensité de la lumière extérieure, sa pupille peut se dilater ou, au contraire, se réduire à deux très fines fentes. Comprendre les réactions des yeux de son chat est important : ils permettent d’analyser les sentiments de l’animal à un moment donné.

- si le chat a les yeux bien ouverts, sans que la pupille ne soit dilatée, cela signifie qu’il se sent bien. En cas de frayeur, la pupille se dilate (mydriase) et les yeux semblent rouges, les vaisseaux sanguins étant bien visibles ;

- si la pupille est contractée (myosis), et que cela s’accompagne d’un poil hérissé et d’un grognement, c’est que l’animal est agressif. Le chat est également en myosis lorsqu’il guette une proie et s’apprête à passer à l’attaque.

Globalement, les chats n’apprécient pas qu’on les regarde fixement dans les yeux. Ils préfèrent lorsque l’on cligne des yeux.

Comment faire comprendre des choses à son chat

Pour que la communication avec votre animal soit efficace, elle ne doit pas être unilatérale. Ainsi, s’il est important de pouvoir décoder les attitudes du chat, savoir se faire comprendre l’est tout autant.

Le cas de la litière

Grâce à son instinct sauvage, le chat est naturellement propre. Il sait que s’il dégage une odeur, cela peut aider un éventuel prédateur à le suivre. En règle générale, le chaton va reproduire les gestes de sa mère : si celle-ci utilise sa litière, il ne devrait pas y avoir de souci le concernant. Mais en cas de séparation précoce avec sa mère, il faut faire apprendre à votre chat à utiliser sa litière.

Voici quelques conseils :

-le bac à litière doit être assez grand pour lui. Il est capital qu’il s’y sente confortablement installé pour faire ses besoins ;

- la litière doit plaire à l’animal. Chaque chat peut avoir ses propres goûts en la matière, et il faut donc observer attentivement son comportement avec tel ou tel type de litière. Une fois qu’elle a été adoptée, il faut s’y tenir et la conserver, car les chats n’aiment pas trop le changement ;

- le bac doit être placé dans un endroit facilement accessible, et au calme. Évitez les lieux de passage pour permettre à votre chat de préserver son intimité ;

- enfin, un chat n’utilise pas sa litière si elle est sale. Il est donc indispensable de la nettoyer régulièrement, si possible quotidiennement. Une fois par semaine, il faut vider le bac et le nettoyer intégralement, avec de la javel car en plus de l’intérêt sanitaire, les chats apprécient particulièrement cette odeur.

Le sommeil

Comment faire comprendre à son chat qu’il faut dormir ? Le chat aime les routines. Il est donc important d’en adopter une et de la respecter.

Ainsi, éteignez les lumières chaque soir à une heure précise et, essayez de conserver le même environnement. C’est le signal pour l’animal qu’il est temps de se reposer, même si, en tant que chasseur nocturne, cela ne lui plaît pas toujours.

L’heure à laquelle le chat prend son repas a également un impact sur son sommeil. Ainsi, essayez de le nourrir peu de temps avant l’heure du coucher. Avec l’estomac rempli, il a plus de chances de bien dormir jusqu’au matin.

La parole

Est-ce que les chats comprennent lorsqu’on leur parle ? Tous les propriétaires de chat se sont déjà posé la question un jour !

Si le chat ne peut pas comprendre de phrases structurées, il est en revanche sensible aux intonations. S’il vient de faire une bêtise et qu’il est réprimandé, il perçoit le changement de ton. Sans forcément comprendre le sens de la phrase, il ressent notre mécontentement.

Le chat est également capable de saisir le sens de certains mots. En procédant régulièrement à certaines associations entre une action et un mot, il va peu à peu en comprendre le sens.

philo

SATISFY THEIR NATURETM

Min 60% d'ingrédients d'origine animale

Les recettes CRAVE™ sont toutes élaborées avec des protéines animales de haute qualité car nous croyons que la véritable nature des chiens et des chats doit être reconnue et respectée.

HAUTE TENEUR EN PROTÉINES

Nos produits sont riches en protéines pour fournir les nutriments nécessaires et garder votre animal en pleine santé, avec la saveur qu’ils aiment et l’énergie nécessaire pour jouer.

SANS CÉRÉALES

Avec 0% de céréales dans chacun des produits, les chiens et chats peuvent profiter à 100% des protéines animales de haute qualité qu'ils aiment instinctivement.

Paramètres des cookies